Le Club Alpin Français de Briançon possède un groupe spéléo depuis de nombreuses années.

Dans les années 1970, des spéléos venus d'horizons différents ont au sein du CAF de Briançon créé un club spéléo:
"Les Voconces"

Cette appellation vient du nom d'une tribu gauloise installée sur le Diois, les Baronnies et le Dévoluy.

En géologie, "la fosse Vocontienne" est une région qui occupait le massif du Dévoluy à la fin de l'ère secondaire.

Nous remercions encore les fondateurs: Gil Arthaud, Jean Pierre et Jean Marie Flandin et de nombreux autres Hauts Alpins!

Pour faire vivre le Blog, devenez membres et notez vos commentaires...

dimanche 17 septembre 2017

Le Pont de Fer (suite ) La réponse de M. Gidon...

"Bonjour,

J’ai bon souvenir de nos précédents échanges …
Par contre mes souvenirs personnels du Lac Faravel remontent aux années 50 ! 
J’avais alors été frappé par le faciès feuilleté, zoné de rose, des calcaires triasiques (nous les qualifiions alors, entre nous avec mon père, de « calcaires jambon »). Mais il me semble bien qu’il s’agissait des couches affleurant SOUS les spilites.

Vos clichés ne me permettent pas d’être formel : l’aspect lapiazé du cliché 3 me paraît bien nummulitique ; le cliché 2 montre un lardage de filonets calcitiques mais un faciès de calcaires francs gris grenu qui est peu compatible avec ceux connus dans le Trias. 
Enfin la carte géologique n’indique bien QUE du Nummulitique en couverture des spilites.

En définitive je pense qu’en dépit d’aspects résultant sans doute d’une déformation tectonique de la roche (cliché 2) vous pouvez placer la transgression nummulitique sous ces calcaires.

 Bien cordialement vôtre ...

M Gidon...

Donc jusqu'à preuve du contraire La trangression nummulitique  sera placée SOUS les calcaires....

Ce qui signifie que si les Spilites sous-jacentes qui forment le niveau de base de la percée du Pont de fer ont env. 200 ma le calcaire immédiatement au contact lui a 50 ma



note:

Spilites

On désigne sous ce nom d'anciens basaltes, le plus souvent vert-sombre, en général d'âge triasique dans les Alpes. Les bulles de la lave sont remplies de calcite, ce qui donne à la roche un aspect moucheté.
Ils forment des bancs épais de 10 à 50 m, alternant en général avec des lits de dolomie, car ces laves se sont épanchées en coulées successives dans les eaux peu profondes qui recouvraient l'emplacement des Alpes à l'époque triasique.  (M Gidon Geo Alp)

Sortie du SCAG à la Baume du Vallonnet

Baume du Vallonnet...
16 septembre 2017
Participants:            Christophe, Eric, Georges, Marc, JL....
(version dramatique!)
Départ:   vers 10h du parking de La Chau.
Nous nous arrêtons une première fois au bord du Clôt et constatons les ravages du manque de neige et de la canicule, le niveau de la neige a considérablement baissé...
La montée rude se poursuit, l'éboulis final est bien instable; mais nous arrivons au pied de la falaise accueillis  par le verglas au sol, les stalactites de glace et surtout quelques bonnes volées de pierres!
Un bon casse croute et hop en avant..Il fait meilleur sous terre.  Christophe fait un rapide Aller retour ayant oublié son arme fatale...Première escalade et son "spit" unique et...
Le  laminoir sympa en "interstrate"  passe assez bien si on ne cherche pas à tourner la tête en son milieu, puis c'est le carrefour vers les amonts. Au retour on y fera un tour vite arrêté par quelques étroitures vicieuses.
Et c'est le 2ème laminoir-boyau dans lequel Marc nous   guide pour ne pas louper la lucarne en boite au lettres qui permet le passage vers le P10 et la Grande Salle. Un petit ressaut équipé sur blocs (on a le choix!) et une immensité s'ouvre à nous la Verna du Dévoluy  (presque?).Cette salle vaut vraiment le coup d'œil, surtout que la mise en scène de Christophe est impressionnante. De nombreuses bestioles (trichoptères, diptères?)  se baladent et copulent dans les blocs. Ils semblerait que les chiroptères chers à Christophe n'apprécient pas leurs ailes car c'est la seule chose qui reste après leur repas (!) et on en trouve des quantités sur les "remplissages" forcément magnifiques qu' Eric nous fait remarquer. D'ailleurs,  souvent les galeries basses et laminoirs sont couverts de sables et galets fluviatiles fort agréables... pour progresser.
Vers 15h c'est le retour, et le temps de planter quelques spits (solides ceux là), bien refroidis nous avons hâte de rentrer...
Nos sacs mis à l'abri n'en sont pas moins trempés!  et certains garderont leur combi même dans la voiture, n'est ce pas Georges?..
TPST...?  4h?
Equipement: 1ère escalade équipée (C10) ..P10: (C15).. un bout de corde et quelques anneaux pour accéder en sécurité à la salle.


bio:     - Du guano : voir Christophe le spécialiste...
           -Des imagos de Trichoptères   en quantité dans la grande salle, 2 en pleine copulation, et beaucoup d'ailes non dévorées par les chauve-souris...

http://www.persee.fr/doc/linly_0366-1326_1971_num_40_7_9934

Les photos souvenir:




















mercredi 13 septembre 2017

Des questions encore sans réponse au PONT de FER?


Coordonnées:
44°.720 204 N  (° décimaux)
6°.432 480 E
2157.12 m


Calcaires en bancs parfois schisteux à la résurgence (gauche)
La perte la plus en amont  (à sec et en partie comblée de  blocs gréseux du flysh).
Lapiez caractéristique des affleurements calcaires  (lorsqu'on le casse on voit un calcaire gris cristallin veinée de calcite(?)

paysage juste en aval de la résurgence le long du torrent issu de Faravel, présentant un plateau dominant la vallée de Dormillouse-Oules ; sur ce  plateau on note des affleurements de calcaires , ceux dans lequel on voit des lapiez et la percée hydrogéol. du Pont de Fer..   Des prélèvements de roches sont été fait ..(MP Martin Ph.Bertochio et JL F.)

La question que nous nous posons est celle ci:

Ces calcaires sont-ils la base de la série Nummulitique ou au contraire le sommet du trias ??????????
Sous ces calcaires on remarque des roches vertes et rouges (volcaniques?)  qui semblent être les Spilites du Trias notés sur la carte géol et le site Géoalp.

(Mes excuses pour les fautes d'orth. sur la photo légendée)..

dimanche 27 août 2017

Interclub Spéléo plongée au Pont de Fer (PNE)

PHOTOS...
Equipement: l'un en plongeur , l'autre en spéléo les derniers en touristes!!
la résurgence de gauche, avec un arc rocheux superbe, elle présente 2 amonts dont un aboutit à un siphon plongé (-2 m)
la résurgence de droite






La plongée de Philippe, le siphon se présente comme une voute mouillante de 1m , derrières quelques galeries complexes...
la résurgence de gauche vue vers l'extérieur
L'habitant du "Puits du crapaud" fort étroit descendu et remonté par léo...
la désob ..de la perte 100 m en amont.. Au loin le verrou qui ferme la cuvette du lac Faravel
l'eau s'engouffre dans la perte....


Le SCAG et le CAF de Briançon ensembles, sont allés visiter et explorer la percée Hydrogéologique du Pont de Fer (Vallée de Dormillouse, PNE) ..

Un article précédent décrit ce lieu... (2016.)


Plongeur Ph. Bertochio

Sherpas spéléos :
 MP Martin et L Flandin, L. Flandin F. Parrini et JL Flandin...
2 plongées...des galeries explorées , la perte élargie  (manuellement)...
Bio:   De nombreuses larves aquatiques dans le siphon, une larve de très petite taille d'éphémère identifiée (March Brown? Heptageneiidé?) La grenouille...
Archéo!! le cerclage en fer d'une roue...(brouette?).
géol:

Il est à confirmer que la roche est bien d' age Nummulitique...un fragment de roche sera étudiée.. .

Sur le lapiez environnant on trouve  de curieux blocs de grès ayant protégé de la corrosion la roche calcaire sur laquelle ils sont posés depuis le retrait glaciaire, ils sont ainsi perchés de 4 à 5 cm, hauteur de calcaire enlevé par l'érosion depuis la fin de la dernière glaciation..(?)
(Ce phénomène est encore plus caractéristique vers Champcella)

Cela va enrichir l'inventaire spéléo du Parc National des Ecrins..

Des vidéos seront publiées ultérieurement.....PHOTOS

samedi 19 août 2017